Ventilation de votre habitation

Ventilation de votre habitation

 

Traditionnellement, dans les maisons d’antan, l’air se renouvelait via les diverses infiltrations provenant des fenêtres, des portes, de la toiture, générant des pertes de chaleur qui font office de ventilation. Cependant, ni les débits, ni les flux de cette ventilation n’étaient maîtrisés et les pertes s’avéraient en règle générale importantes. Cela rendait les maisons énergétiquement peu efficientes. 

Aujourd’hui, nos maisons sont beaucoup mieux isolées car on met davantage l’accent sur l’étanchéité du bâtiment. Or, il faut continuer à évacuer l’humidité générée par les activités et la respiration des habitants, cela pouvant atteindre plusieurs dizaines de litres par jour. Sans quoi, les conséquences possibles ne tardent pas : condensation, moisissures, salpêtre et les risques pour la santé qui en découlent :
allergies, asthme, infections respiratoires et cutanées,…

Système de ventilation double flux Zehnder

Depuis 2006, un système de ventilation est obligatoire dans les nouvelles constructions et grosses rénovations. Cela doit permettre d’évacuer l’air vicié et humide et d’apporter de l’air sec et neuf extérieur dans la quantité adéquate (3,6m³ d'air par m² de surface). Les économies en termes de conservation de la chaleur sont dès lors substantielles tout en apportant un air hygiénique indispensable.

La ventilation mécanique contrôlée/centralisée (VMC) est un système permettant d’insuffler de l’air frais dans les pièces sèches (séjour et chambres, principalement) et de l’extraire dans les pièces humides (cuisine, salle de bain et WC, principalement) de la maison, formant ainsi un flux renouvelant constamment l’air. Aujourd’hui, le système VMC est assorti d’un échangeur thermique permettant l’hiver de préchauffer l’air entrant à l’aide de l’air sortant. On l’appelle ventilation double flux ou VMC type D.

Ventilation